15e année - N° 636 - Du 16 au 22 avril 2018
 

Newsletter

Iphone

L'agenda


Le professionnel de la restauration doit s’assurer de la conformité des marchandises à l’achat et à la réception, car il en devient responsable dès qu’il les accepte.

RECOMMANDATIONS. Ainsi, le choix des fournisseurs doit être rigoureux, il appartient à chaque établissement de restauration de choisir des fournisseurs disposant de toutes les autorisations nécessaires et notamment concernant l’agrément sanitaire européen.
Une fois le fournisseur sélectionné, la phase de livraison reste une étape importante pour s’assurer de la conformité sanitaire des denrées alimentaires réceptionnées, voici quelques recommandations à respecter:
1- Les conditions de transport (état et température du véhicule)
Le recours à des engins spéciaux répondant aux spécifications ATP est obligatoire pour le transport de denrées périssables.
Chaque engin en circulation relevant de l’ATP (accord relatif aux transports internationaux de denrées périssables) dispose :
• d’une attestation de conformité technique (papier).
• des autocollants de marquage apposés en haut et à l’avant, de part et d’autre des faces latérales de la caisse.
• la codification du marquage permet de reconnaître la technique de production de froid des engins, leur isothermie et leur classe.
La propreté et le rangement du véhicule doivent également être satisfaisants.
2- La température des produits
Une prise de mesure de la température d’un produit choisi parmi ceux ayant la température de conservation la plus basse dans le chargement est à effectuer :
• une première vérification peut être faite avec un thermomètre infrarouge à visée laser (attention ! la mesure peut être faussée si le film plastique n’est pas en contact du produit ou s’il y une surface réfléchissante),
• ou (de préférence) avec une sonde de température placée entre 2 conditionnements,
• en cas de non-conformité, avant refus de la marchandise, la mesure est à confirmer par une vérification à cœur avec un thermomètre à sonde conforme à la norme EN 13485,
• les températures règlementaires à respecter sont données dans l’arrêté ministériel du 21 décembre 2009 mais les températures de conservation sont également indiquées sur l’étiquetage.
3- L’état des produits et des emballages
Une vérification visuelle est à réaliser pour contrôler par exemple :
• absence de moisissures, verdissement, corps étrangers ou d’insectes,
• poissons frais : état de la glace,
• œufs : coquilles intactes, utilisation recommandée avant 21 jours,
• coquillages ou crustacés vivants,
• cartonnages en bon état (pas de trace de chocs ni d’humidité ou salissures),
• boîtes de conserves ni cabossées, ni rouillées,
• conditionnement sous vide ni percé ni gonflé.
4- La conformité de l’étiquetage
Un étiquetage est obligatoire sur les produits préemballés, il doit être en langue française et comprendre les mentions obligatoires telles que (liste non exhaustive) :
• dénomination de la denrée,
• liste des ingrédients avec allergènes en exergue,
• n° de lot à des fins de traçabilité,
• date de péremption (en toute lettre, pas d’abréviation),
• quantité nette,
• coordonnées du fabricant,
• Estampille sanitaire,
• mentions spécifiques : exemples origine, mode d’emploi…
Au moment de la vérification de l’étiquetage, contrôler que la date de péremption est en cours de validité voire suffisamment longue pour vous permettre de gérer vos stocks.
5- La quantité
Une vérification sera faite de la quantité livrée par rapport à la quantité commandée. Elle joue un rôle dans la facturation mais également pour la traçabilité.
6- La documentation interne
Une fois les contrôles terminés, une trace écrite doit être conservée, il peut s’agir d’une fiche de contrôle à réception ou d’annotations sur le bon de livraison.
Il est primordial de veiller à enregistrer et traiter les non conformités.
Si toutes ces étapes vous paraissent fastidieuses à mettre en place, n’hésitez pas à contacter votre agence BVC expertise la plus proche pour vous aider.

Sources :
• Règlement (CE) n° 853/2004
• Arrêté ministériel du 21 décembre 2009
• Guide des bonnes pratiques d’hygiène restaurateur
• economie.gouv.fr - agriculture.gouv.fr


• BVC expertise
Agence Nice Côte d’Azur
Tél. (0)4 93 20 02 04

bvc@securite-alimentaire.com
http://www.securite-alimentaire.com

Publié le 12 février 2018
le balicco

Dernières actualités

Le Saint Estève. Les lodges Sainte Victoire - Le Tholonet. Puissance 2 étoiles !

La table de Mathias Dandine figure, sans conteste, dans le peloton de tête des très bonnes adresses gourmandes du Pays d'Aix.

Cicada, table du hameau. Hameau des Baux à Paradou. La seconde saison de Stephan Paroche

Stephan Paroche a quitté la Haute Provence en 2016 et ses producteurs locaux pour les Alpilles où fourmille également une manne de produits, sans renier son identité culinaire et ses associations de goûts et de textures.

Le ciste. Château de la Bégude**** à Opio. Gastronomie et dîner de chefs

Le chef Gabriel Degenne, qui entame sa 6e saison à la tête des cuisines de l'hôtel dirigé par Jorge Gonzalez, propose une nouvelle carte gastronomique et une soirée à 20 mains pour fêter le 20e dîner des chefs.

18-59 à Sorgues. Vins et gastronomie

Ouvert depuis le 2 décembre dernier, ce restaurant, bar à vins, glacier et écailler, se distingue par son concept et ses animations, dégustations, soirées vigneronnes et soirées live, after work et cuisine goûteuse.

Les étoiles de Mougins. Mise en bouche

Autour du maire Richard Galy, la nouvelle équipe organisatrice a présenté, en avant-première, les grandes lignes du programme de la 13e édition du festival international de la gastronomie au Mas Candille à Mougins.

Concours "Jeune professionnel du café Malongo". Lucille Baussand termine seconde

L'élève du lycée technique hôtelier Bonneveine à Marseille, termine deuxième, derrière la lauréate, Chloé Laroche, du lycée Chamalières à Chamalières.

Concours « Un des meilleurs ouvriers de France » cuisine. Les thèmes de l'épreuve qualificative A

Les 498 candidats ont été répartis sur les 4 sites, retenus par le COET MOF et le président de la classe, pour réaliser une épreuve pratique en laboratoire de cuisine de 12 minutes après une découverte en salle du thème pendant 5 minutes.

Monaco goût et saveurs. Remise de prix du concours de crêpes 2018

Joël Garault, le président de l'association, a été doublement surpris, par le nombre de participants (162 !) et par la qualité des recettes reçues.

Au revoir de Nathalie Durand

« C’est avec une infinie émotion que je vous annonce mon départ de Pain-Petifour, après 26 ans d’une histoire de passions, d’hommes et de beaux produits ».

Disciples Escoffier international. L'actualité des délégations

L'écharpe orange est attribuée à deux jeunes espoirs du grand sud ouest, la délégation de la Mayenne est forte de 8 nouveaux membres, les sélections régionales pour le concours "Jeunes talents Escoffier" se poursuivent en Chine, autant de manifestations qui prouvent le dynamisme de l'association.

Le vin de la semaine. Le Gigondas signé Laurent Brusset

Les hauts de Montmirail 2016 et Les secrets de Montmirail 2016 sont deux cuvées haut de gamme des Côtes du Rhône, denses et harmonieuses.

Éditions Sud Ouest. Voyage gourmand en Périgord

Seize chefs du Périgord livrent leur vision de la gastronomie régionale notamment en présentant leur lieu préféré, un producteur avec lequel ils ont créé des liens de collaboration ainsi que trois recettes.

Éditions Terre vivante. Produire tous ses légumes, toute l’année !

Il est possible de consommer des légumes frais issus du potager toute l’année ! Ce livre explique comment planifier ses cultures, étaler et gérer les productions, stocker et conserver, passer la période creuse de l’hiver…

Éditions Sud Ouest. Pâte feuilletée pas à pas

30 réponses dans ce petit livre, qu’elles soient salées ou sucrées, ces recettes allient simplicité et présentation soignée.

CRT Côte d'Azur. Grèves et tourisme : mieux vaut prévenir que guérir

La destination #CotedAzurFrance lance une campagne de promotion pour une hausse de l’affluence étrangère en anticipation du risque de baisse de la clientèle française pour cause de grèves.

em@il gourmand

Gérard et Michelle Bernar
Rédaction et photographies

19, avenue de la croix des gardes
06400 Cannes

(0)6 33 55 01 19

gerard.emailgourmand@gmail.com
La vraie charcuterie corse. Où la trouver ? comment distinguer les produits originaux ? Les efforts entrepris par les éleveurs semblent sur le point de porter leurs fruits : un AOC ne devrait plus tarder à apporter à la charcuterie corse son passeport pour les assiettes des gourmets. En savoir plus sur la vraie charcuterie corse