16e année - N° 651 - Du 30 juillet au 2 septembre 2018
 

Newsletter

Iphone

L'agenda


En moins de 10 ans, Minna et Jean-Paul Luc ont réussi à s’imposer dans le paysage local grâce à un travail rigoureux, une méthode culturale respectueuse de l’environnement, des vinifications naturelles et des élevages longs… pour nous livrer des vins accomplis et matures.

ACCORDS. La découverte de cette petite production de vin blanc et de vin rouge sur à peine plus de 7 hectares à Saint-Cannat commença par le blanc 2012, tiré sur cuve le matin même : 18 mois déjà et la mise en bouteille programmée dans les semaines à venir, pour une mise en vente en 2016. C’est donc en avant-première que, privilégiés, nous dégustions ce nectar. Un vin très plaisant, aux parfums de fruits blancs murs, des touches florales. Un volume de bouche fin et ample pour rappeler le sérieux de cette cuvée. Long, équilibré et rafraîchissant grâce à une pointe de gaz carbonique qui le protège depuis sa fermentation et qui évite tout ajout de sulfite. Un apéritif plus que sérieux.
S’en suivi le vin rouge, cuvée Villa Minna 2008 : fruits rouges, épices (poivre), menthol et garrigue. Tout cela posé sur une acidité fraîche, typique du millésime, et des tanins fins. Un vin qui méritait une aération en carafe, de 15 à 30 minutes, pour s’exprimer pleinement.  Nous l’associons alors à une tarte à l’oignon et à l’andouille du Val d’Ajol fumée, accompagnée d’une salade de pissenlits. Une confrontation entre le gras et confit moelleux du plat et la légère fermeté acidulée du vin… qui donne un duo équilibré.
Retour au vin blanc pour le second plat, avec un vin à maturité, car c’est ainsi qu’il faut l’apprécier. Entre 6 et 8 ans de bouteille et la force de la marsanne et de la roussane nous laissait imaginer l’un de ces nobles crus de la vallée du Rhône septentrionale. Et le vermentino était là pour assurer la colonne vertébrale du vin. Nous livrions donc le Minna blanc 2007 : un caractère rond et gras, des parfums de cire d’abeille, de miel floral et de petits fruits secs (amande-noisette), une structure dense et longue.  Le chef le confortait donc dans son style avec une blanquette de ris d’agneau aux langoustines et morilles. Texture, goût, amplitude, un combat à armes égales.
Une gymnastique blanc - rouge par alternance se termina par la présentation du Minna rouge 2007. Sérieux, intense et profond, il nous offrit une large gamme aromatique de fruits, de cuir d’un tout début d’évolution, d’épices pour la fraîcheur, avec en bouche, une matière qui tapisse et s’impose, avec force et finesse, grâce à la texture veloutée des tanins. Voici que ce vin racé, de grande garde, s’amourachait d’un plat revisité par Stéphane Raimbault, sorti tout droit de son enfance : un « haché » de rumsteck de Simmental, galette de socca et poivrons confits, sauce raïto (une sauce vin rouge, pâte d’olive, safran et pastis).  Cet univers de saveurs, tout trouvé, donnait la réplique, magistrale, à cette cuvée « Minna ».
Et pour la finale, c’est  tout en douceur  qu’un Saint-Honoré praliné-vanille clôturait le dîner. Très joyeux anniversaire à notre vigneron du soir : 10 ans déjà !  Et nos paupières de se refermer sur cet instant de plaisir et de partage. Merci à Minna et Jean-Paul et à bientôt du côté de Saint-Cannat !

Au mois d’avril, la venue d’Agnès Henry, qui nous présentera le domaine de la Tour du Bon, Le Brulât du Castellet (A.O.P. Bandol), est prévue à une date un peu avancée, pour des raisons de disponibilité.
Rendez-vous, le 3e jeudi du mois, le 17 avril.
Réservations (0)4 93 49 95 52 – contact@oasis-raimbault.com

(photo X)

Publié le 31 mars 2014


le balicco

Dernières actualités

La toque d'or à Cannes. Menu mystère...

Reprendre une adresse étoilée Michelin n'est pas toujours évident. Le 25 avril 2012, Steven et Magalie Trucco n'ont pourtant pas hésité. Aujourd'hui, ils dirigent ce restaurant, qui joue la carte de l'originalité, avec un certain aplomb.

Bonnes vacances !

Comme chaque année, à pareille époque, l'email-gourmand fait sa pause estivale pour recharger ses batteries.

L'élément à Nice. Cuisine d'été

Si vous souhaitez fuir le bord de mer embouteillé, la promiscuité des plages, la chaleur pesante, empruntez la route verdoyante qui mène à Saint Roman-de-Bellet, quartier calme posé sur les hauteurs de Nice et arrêtez-vous dans ce lounge bar et restaurant créé en octobre dernier.

Grand-hôtel du Cap-Ferrat. Nouveau cocktail signature au Club Dauphin

Le directeur du Club Dauphin, Johann Burgos, et son chef barman, Frank Carcamo, ont puisé leur inspiration de traditions séculaires pour créer ce nouveau cocktail unique, entièrement fait maison, le "Club Spritz", préparé à base de bitter d’un an d’âge.

Yacht club de Monaco. Accord avec un grand cru de Saint-Émilion

Le Yacht club de Monaco et le Château La grâce Dieu des Prieurs s'unissent autour du savoir-faire, de l'excellence, de l'art de vivre à la mer, de la découverte et du respect de la nature.

The deck hotel**** à Nice. Ouverture d’un nouvel hôtel trendy

Idéalement situé en plein cœur du Carré d’or à Nice, ce nouvel établissement au design contemporain vient d’ouvrir ses portes au 2, rue Maccarani, à la place laissée par son prédécesseur, l’Hôtel de Flore.

Disciples Escoffier international. L'actualité des délégations

Demi-finales du concours Escoffier au Japon, chapitre à Mexico city et les disciples du Royaume Uni à Bruxelles, ça bouge également dans les délégations étrangères.

CIVP. Les succès de l’œnotourisme dans le vignoble provençal

Considéré comme une filière porteuse, permettant de créer des emplois dans le vignoble, de désaisonnaliser le tourisme et de générer de nouveaux revenus pour les vignerons, l’œnotourisme bénéficie en outre d’une demande de plus en plus forte pour un tourisme différent, à la fois hédoniste et ouvert sur les territoires.

Château Thuerry et La bastide de Moustiers. L'accord parfait

Le talent du sommelier, c’est de savoir la réaction que produit sur les papilles un mets, et de proposer aux convives le vin en équilibre parfait.

Le vin de la semaine. Domaine Guenault Touraine sauvignon 2017

Ce domaine d'un seul tenant, qui s'étend sur plus de 40 hectares, bénéficie d'un terroir exceptionnel pour donner des sauvignons racés. La famille Bougrier vinifie ce cépage historique depuis maintenant presque 50 ans.

La pomme de terre AOP de l'Île de Ré. Les 20 ans de l'AOP

Pour conserver toute leur fraîcheur, les pommes de terre sont expédiées le jour même de la récolte.

C'est de saison. La prune

Fruit estival plébiscité chaque année par les français, la prune offre de nouvelles expériences culinaires. Fraîche, riche en vitamines et pleine d'énergie, elle se décline en couleurs et en saveurs.

Emki pop. Lèche-moi tranquille !

Fondé par Émeline Lallemand et Guillaume Bacqueville, Emkipop réinvente les bâtonnets glacés de notre enfance en délicieuses gourmandises givrées.

Ramatuelle. La nouvelle donne des plages de Pampelonne

Lors du conseil municipal du lundi 16 juillet 2018, le maire, Roland Bruno, a officiellement dévoilé le nom des nouveaux délégataires des lots de plage, attribués pour une période étendue à douze années.

Nikki beach Saint-Tropez à Ramatuelle. Les déjeuners étoilés

La célèbre plage propose, pour cet été, une expérience culinaire inouïe avec une série de quatre déjeuners orchestrée par des chefs deux et trois étoiles au guide Michelin.

Mucem à Marseille. Exposition "Manger à l'œil"

Comment mangeait-on en 1900 ? Autour d’une table, dans la rue, sur le bord d’un talus ? Et dans les années 50 avec l’arrivée de la consommation de masse, ou dans les années 70 avec l’avènement du tout prêt, tout cuit et des premiers mouvements bio ?

ABCDaire gourmand. Le site des chefs de la région

En ligne depuis mars 2018, ce nouveau site créé par Gérard et Michelle Bernar de l'email-gourmand, présente, sous la forme d'une biographie résumée en un curriculum vitae, présente les chefs cuisiniers et pâtissiers, classés par ordre alphabétique, travaillant dans la région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur.

L'été sera rosé !


Pour soutenir l'initiative de Valérie Rousselle et participer à notre manière à la première édition de l'International rosé day, l'email-gourmand vous présente pour ce premier jour de l'été et veille du lancement des festivités autour du rosé, 86 nuances de rosés !

em@il gourmand

Gérard et Michelle Bernar
Rédaction et photographies

19, avenue de la croix des gardes
06400 Cannes

(0)6 33 55 01 19

gerard.emailgourmand@gmail.com
La vraie charcuterie corse. Où la trouver ? comment distinguer les produits originaux ? Les efforts entrepris par les éleveurs semblent sur le point de porter leurs fruits : un AOC ne devrait plus tarder à apporter à la charcuterie corse son passeport pour les assiettes des gourmets. En savoir plus sur la vraie charcuterie corse