15e année - N° 623 - Du 15 au 21 janvier 2018
 

Newsletter

Iphone

L'agenda


Un petit port plein de charme au bord de la mer Égée dans un écrin à la fois montagneux, floral et végétal.


La péninsule de Bodrum se situe sur la côte égéenne montagneuse, la végétation méditerranéenne y est particulièrement luxuriante au printemps.
Elle est baignée par de nombreuses petites et grandes baies. Les villages aux maisons blanches glissent, harmonieusement en se lovant en pente douce, vers la mer. Bodrum, la capitale de cette région est une des stations balnéaires phare des côtes turques.
L’urbanisation contrôlée respecte encore la beauté sauvage de cette presqu’île, mais pour combien de temps ? On peut déjà constater quelques dérives ! Pitié messieurs les politiques, attention au bétonnage excessif qui risque de tuer la poule aux œufs d’or.
La ville blanche, le Saint-Tropez turc, n’a pas Bardot mais Hérodote, célèbre historien géographe natif de ce lieu, un peu moins fun et glamour que notre star !
Pour être à proximité de tout ou presque, l’hôtel « Voyage Bodrum » est idéal. Avec ses planches qui évoquent Deauville, la vue sur le château Saint Pierre, et le cœur de la ville là tout à côté.



Un petit tour dans la ville

On s’engouffre dans des ruelles colorées et odorantes, avec pour point de repaire le fameux Château Saint Pierre datant du XVe. Une superbe forteresse, qui domine la ville. Il faut absolument visiter le château.
On arrive naturellement sur le port où se côtoient barques de pêcheurs, yachts caÏques de bois, conçus sur place, et autres canots. Entre le 16 et le 24 octobre une grande manifestation à la fois sportive et festive : « l’international Bodrum cup yacht race ». Pourquoi ne pas naviguer à la demande, sur ces luxueuses embarcations pour aller à la découverte des  îles turques. En fond de décor, Kos, île grecque à quelques encablures, se visite aussi à partir d’une navette quotidienne.
Les plages, toutes à proximité, attendent les amateurs de baignade et de « bronzing ».
Le soir la vie nocturne reprend ses droits, la ville s’anime et s’illumine.  Boutiques, bars restaurants, et boîtes de nuit…… . Une ambiance musicale et festive dans toutes les rues. On compte des dizaines de lieux pour faire la fête, beaucoup plus que de mosquées, qui elles, sont très discrètes, et pourtant là, tout à côté. Tout ce petit monde cohabite en toute harmonie.





Un petit retour vers le passé

Les amateurs de vielles pierres ne seront pas déçus. Alexandre le Grand et les romains sont passés par là en laissant leur empreinte par de nombreux vestiges dans toute la région.
Par exemple, le théâtre grec au cœur de la ville où se déroulent festivals de danse et de musique.
Les vestiges du tombeau Mausolée d’Halicarnasse, l’une des sept merveilles du monde antique et, ancien nom de Bodrum. Mausolée où reposait le roi de Carie.
On peut voir aussi, sur la colline une série de moulins à vent fièrement dressés dont certains sont, hélas, en ruines.
À quelques jets de pierres, Labrauda, sanctuaire Carien de Zeus. Un magnifique site rocheux à 750m d’altitude en pleine nature. Magique !
Pour les accrocs des vielles pierres, une journée à ne pas manquer sur le site archéologique de Milet avec son théâtre, ses bains romains de Faustine, le temple de Serapia. À Didymes, le temple d’Apollon, le Bouleutérion et le théâtre de Priène, un des mieux conservés de l’époque Helléniste.



Découvrir la gastronomie turque

Chacun peut trouver son bonheur dans les établissements de Bodrum. Côté occidental, les restaurants séduiront les plus traditionnels, côté oriental, les amateurs d’originalité aimeront aller à la découverte. Restaurant chic chic, bistrots, gargote ou étal pour manger sur le pouce, le choix satisfera tout le monde. Du kebab au börek, de l’houmous au dönner, il faut goûter. Goûter aussi la courge farcie, la confiture de bergamote, la soupe aux lentilles corail et pois chiche, les aubergines à l’huile d’olive. Pour ceux qui adorent le poisson, « le yacht club Bodrum », le « Sait » sur le port dans la marina.
Quand aux vins turcs, ils gravissent les échelons des meilleurs vins à l’image internationale. On les trouve aussi sur les cartes de vins françaises. C’est seulement depuis 1923 que la viticulture est légalisée en Turquie. Ce qui a donné naissance au « centre de recherches vinicoles » en 1929.
Blanc, rouge et rosé, ils accompagnent fort bien les mets turcs. Le Kermizi, un rouge puissant et aromatique, l’Angora, en blanc ou rouge, le Kabatape, blanc, rosé et rouge et même… du « champ’ » !
Pour se remettre de ces pérégrinations touristiques culturelles et gourmandes, aller vous ressourcer au « tennis golf club de Bodrum ». Soit pour un parcours, soit pour un moment au milieu de la verdure, soit prendre un verre au club house.
N’oubliez pas de ramener les loukoums. Un délice « turkish delight » qui donneront envie à tous prendre un vol pour la Turquie.
Gérard Colombani. AFJET.





OÙ DORMIR ?

• Le Mandarin Oriental, pour les amoureux de solitude et de sensation de bout du monde.
Bodrum +90 252 311 1888
• Le Sianji well being, loin de bruits de la ville avec la mer à ses pieds.
Bodrum +90 252 382 8217
• Swissotel, dans une baie calme et tranquille.
Bodrum +90 252 311 3333

COMMENT S'Y RENDRE
Turkish Airlines. Des vols au départ de Marseille, Paris, Nice via Istambul et direct en saison
Le plus simple :
Mondial voyage, voyage à la carte
Promotion printemps, à partir de 990€ pour une semaine « all included » (vol hébergement, buffet tout au long de la journée).
http://www.mondialtourisme.fr
Tél. (0)1 42 46 83 28

(photos Gérard Colombani)

Publié le 18 avril 2016


le balicco

Dernières actualités

Les lodges Sainte Victoire - Le Tholonet. 3e édition du marché aux truffes

Le chef, une étoile Michelin, Mathias Dandine, accueille cette année encore des amis chefs pour un week-end entièrement consacré à la truffe noire, dans une ambiance chaleureuse et conviviale.

Chefs au sommet d'Auron. La semaine du blanc

Blanc comme la neige qui recouvre le village du Mercantour, blanc comme la tenue de la trentaine de chefs cuisiniers et pâtissiers qui vont se succéder, du 20 au 26 janvier, dans les restaurants de la station de ski.

L'effet bœuf à Biot. Boucherie et restaurant

Christophe Vercelli, qui avait ouvert une boucherie en 2015 à Puget-sur-Argens, a choisi de mettre la technologie au service de sa profession, en offrant une double-possibilité, celle de se faire livrer les morceaux choisis sur Internet, partout en France, d’une part, et celle de pouvoir consommer la viande bio sur place.

MOF région Sud. Traditionnelle galette des rois

Philippe Joannès, chef exécutif du Fairmont Monte-Carlo, nouvellement nommé président de la région Sud des meilleurs ouvriers de France, a lancé un nouveau cycle d'animations pour l'association.

Château Rasque à Taradeau. Truffe et vin, l'accord parfait

Le mariage du diamant noir sublimé par Christian Bœuf et son équipe avec les vins riches et élégants vinifiés par Sophie Courtois Biancone, a été une pure réussite.

Hôtel Le Negresco à Nice. Départ de Jean-Denis Rieubland

C'est maintenant officiel. Jean-Denis Rieubland, MOF 2007, après dix années passées à la tête des cuisines du Chantecler et de La rotonde, quitte Le Negresco, le 5 étoiles de la promenade des Anglais à Nice.

Le mas Candille à Mougins. Arrivée de Xavier Burelle

Xavier Burelle est de retour dans les Alpes-Maritimes et précisément à Mougins, après avoir effectué un intérim à l'Hôtel de Mougins en 2015.

Le park 45. Le grand hôtel à Cannes. Christophe Poard, le nouveau chef

Le mercato des chefs bat son plein. Dès la réouverture du Grand hôtel Cannes, le 5 février prochain, Christophe Poard, le successeur de Sébastien Broda, proposera sa première carte au restaurant Le park 45.

Château Sainte Roseline. Journée de la truffe

Pour célébrer le « diamant noir » du Var, le Château ouvre ses portes, de 10h à 17h, et accueille trufficulteurs, rabassiers avec leurs chiens et amateurs de truffes, qui partiront, à cette occasion, à la découverte de saveurs nouvelles, mariées à de grands vins.

Villeneuve-Loubet. 20e anniversaire de la fête de la truffe

Il y a exactement 20 ans, pour la première fois dans les Alpes-Maritimes, Villeneuve-Loubet innovait en lançant la fête de la truffe.

Hôtel du Cap-Eden-Roc. Lilian Bonnefoi au Japon

En ce début d’année 2018, le chef pâtissier du joyau Oetker collection du Cap d'Antibes, se rend au pays du Soleil levant pour la 16e édition du salon du chocolat.

Disciples Escoffier international. L'actualité des délégations

En ce début d'année, la galette des chefs, la galette du cœur, est devenue le rendez-vous incontournable à Paris et Deauville.

Musée Escoffier de l'art culinaire à Villeneuve-Loubet. Nouvelles sculptures réalisées en chocolat

Fraîchement labellisé "Maisons des illustres", le musée vous invite à (re)découvrir sa salle dédiée à l'art pâtissier.

Le vin de la semaine. Domaine de l’Hortus. Grande cuvée rouge 2015

Cette cuvée AOC Pic Saint Loup Coteaux du Languedoc existe sur les deux couleurs rouge et blanc. Elle provient des plus beaux terroirs de la propriété.

Haribo. Pour ceux qui ont gardé leur âme d’enfant

Qui n’a jamais plongé sa main dans un paquet de Chamallows… de fraises Tagada, de Dragibus ou encore d’Ours d’or sans modération ? Là, personne ne lève le doigt ! Comment résister à cette explosion de couleurs, de formes et de saveurs pour les grands et les petits ?

Larousse. Les meilleures recettes

La collection best-seller s'enrichit de 5 nouveaux titres, pour cuisiner au quotidien.

Larousse. Coffee art

Petites leçons de coffee art…avec un quintuple champion !

Marché de la truffe à Grasse. La bastide Saint Antoine - Jacques Chibois passe le flambeau au Rouret

Les trufficulteurs des Alpes-Maritimes ont ouvert l'édition 2018 à Grasse, samedi 6 janvier, avant de poursuivre les festivités le 14 janvier au Rouret.

Département des Bouches-du-Rhône. Après la culture et le sport, la Provence fêtera la gastronomie en 2019

Martine Vassal, présidente du conseil départemental, a fini l’année en beauté. Elle a levé un coin du voile sur un événement en préparation pour 2019 : mettre sous la lumière de tous les projecteurs, la gastronomie en Provence.

Sensais à Monaco. Dans la continuité

Alberte et Jean-Pierre Escande n'ont pas eu à chercher bien loin pour trouver un successeur à Pascal Silman. Dominique Nouvian faisait déjà partie de la brigade depuis l'ouverture en août 2016.

Château Rasque à Taradeau et La bastide des magnans. La rabasse de Provence s'invite à votre table

Le samedi 13 janvier, Sophie Courtois Biancone et Christian Bœuf organisent une nouvelle journée gourmande autour de la truffe.

Le mas Bottero à Saint-Cannat. Une nouvelle soirée vigneronne

Le Mas Bottero commence l'année 2018 avec sa troisième soirée vigneronne. Le restaurant du chef Nicolas Bottero et son équipe accueilleront Olivier Nasles, l'œnologue du Domaine de Camaïssette, le lundi 15 janvier, dès 20h.

Décès de Gualtiero Marchesi

Considéré comme le fondateur de la nouvelle cuisine transalpine, le grand chef italien Gualtiero Marchesi est décédé à 87 ans dans sa ville natale, Milan, le 26 décembre 2017.

Disciples Escoffier international. Vœux 2018

Jean-Pierre Biffi et Bernard-Louis Jaunet souhaitaient vous envoyer leurs meilleurs vœux à travers ces quelques lignes.

BVC expertise. L'agrément sanitaire monégasque

Si en Europe la fabrication et la commercialisation des denrées alimentaires obéissent aux règles du paquet hygiène et aux mesures spécifiques nationales, la principauté de Monaco a choisi de se doter, depuis 2007, de textes règlementaires spécifiques pour régir le secteur alimentaire. Ainsi, contrairement aux pays européen, l’agrément sanitaire monégasque concerne tous les secteurs d’activité alimentaire.

Le 18-59 à Sorgues. Un nouveau lieu de vie

À une dizaine de kilomètres d’Avignon, un ancien bâtiment historique, édifié en 1859, qui fut longtemps occupé par la mairie, retrouve souffle et vie grâce à une équipe ambitieuse et passionnée.

Le vin de la semaine. Villa Minna vineyard. Minna blanc 2014

Cette cuvée IGP Bouches-du-Rhône, élaborée en culture biologique et commercialisée trois ans après la vendange, bénéficie d'une méthode (élevage en cuve inox et barriques sur lies fines avec bâtonnage) qui préserve la fraîcheur des parfums et lui apporte une grande complexité aromatique.

Syndicat des Côtes du Rhône. Philippe Pellaton réélu à la présidence

Réélu le 14 décembre 2017 pour un quatrième mandat à la tête du syndicat général des vignerons réunis des Côtes du Rhône, Philippe Pellaton entend renforcer la protection du nom « Rhône » et accélérer l’engagement du vignoble dans une viticulture durable et rentable.

Tourisme. Montclar, un village à consommer sans modération

Montclar, une des plus authentiques stations familiales des Alpes-de-Haute-Provence, village presque hors du temps au cœur de la vallée de la Blanche entre Digne, Gap et Barcelonnette, est à seulement 2 heures de la Méditerranée.

Éditions de La Martinière. Culture café. la révolution du café de spécialité

Le café arrive en tête des boissons les plus consommées dans le monde, après l'eau. En France, nous buvons du café depuis plus de trois siècles, sans réellement connaître son histoire, ses classifications ou ses règles de préparation et de dégustation.

Éditions Fauves. La baguette de la République

"L'homme extraordinaire, c'est l'homme ordinaire" professait Georges Bernanos. Cette maxime s'applique on ne peut mieux à l'homme qui est cœur de ce récit : Ridha Khadher. Cet immigré tunisien, issu d'une famille de modestes agriculteurs est devenu l'un des artisans les plus en vogue de la capitale.

Trophée "Terroir & saison". Fabien Pasquale remporte la session automne

La recette du chef de La bastide du clos des roses à Fréjus "Dos de dorade de Méditerranée rôtie, petits farcis de légumes fréjusiens de la Vallée rose, farce de champignons" a rempli tous les critères du concours saisonnier pour l'emporter.

em@il gourmand

Gérard et Michelle Bernar
Rédaction et photographies

19, avenue de la croix des gardes
06400 Cannes

(0)6 33 55 01 19

gerard.emailgourmand@gmail.com
La vraie charcuterie corse. Où la trouver ? comment distinguer les produits originaux ? Les efforts entrepris par les éleveurs semblent sur le point de porter leurs fruits : un AOC ne devrait plus tarder à apporter à la charcuterie corse son passeport pour les assiettes des gourmets. En savoir plus sur la vraie charcuterie corse